Un étudiant au doctorat de l'UdeM récompensé

Les femmes enceintes asthmatiques peuvent sans crainte pour la croissance du foetus continuer de prendre durant la grossesse leurs médicaments de type bronchodilatateurs à longue durée et des doses faibles à modérées.
C'est la conclusion qui se dégage d'une étude à laquelle a contribué Benoît Cossette, pharmacien au CHUS depuis 2004, dans le cadre d'études doctorales menées de 2010 à 2013 à l'Université de Montréal.
Cela lui vaut le lauréat du concours Étudiants-chercheurs étoiles pour le mois de janvier, de la part du Fonds de recherche du Québec-Santé, alors que son étude est publiée dans la revue scientifique Thorax.
Jusqu'à maintenant, explique M. Cossette, il y avait très peu de données quant à l'impact sur le poids d'un bébé et en terme de prématurité, pour la femme enceinte ayant utilisé pendant la grossesse des bronchodilatateurs à longue durée. Avec son équipe, il a donc évalué les données de 7376 femmes asthmatiques québécoises ayant donné naissance entre 1998 et 2008.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.
Abonnement à la version électronique: