Un don qui profite aux jeunes du primaire

Des représentants de l'École-Entreprise du Centre Saint-Michel se sont rendus, récemment, à l'école Mère Marie-Rose, à Contrecoeur, pour faire don aux élèves de cette école primaire de matériel informatique, soit des ordinateurs, moniteurs, claviers et souris.
Les adultes en formation au Centre Saint-Michel ont relever le défi technique et environnemental de revaloriser ces équipements informatiques reçus des entreprises et des organismes publics et de les adapter aux besoins et aux exigences d'une nouvelle clientèle.
L'École-Entreprise du Centre Saint-Michel est l'un des six ateliers partenaires du programme Ordinateurs pour les écoles du Québec (OPEQ) qui a pour mission d'offrir gratuitement ou à faible coût des équipements informatiques performants à une vaste clientèle du domaine de l'éducation et à des organismes à but non lucratif oeuvrant pour le bien-être de la communauté.
L'école primaire Mère Marie-Rose de Contrecoeur utilise depuis plusieurs années des ordinateurs écoresponsables en provenance d'OPEQ. Pour souligner sa fidélité, OPEQ a décidé de faire don d'un ensemble informatique à chacune des 21 classes de cette école de Contrecoeur. Tout le matériel ; des ordinateurs de table Lenovo Core 2 Duo et les moniteurs à écran plat de 19 pouces, ont été préparés par les techniciens-support de l'École-Entreprise.
« Ici, dans les classes, il n'y a que des ordinateurs de l'OPEQ pour les élèves. Ce n'est pas du neuf, mais au niveau technique c'est amplement suffisant pour ce que les élèves font en classe », a souligné Daniel Perron, responsable du service des technologies de l'information à l'école Mère Marie-Rose.
Depuis 1998, OPEQ est à l'avant-plan du réemploi et du recyclage de matériels informatiques. Au cours de ces années, ce sont plus de 200 000 ordinateurs qui ont été redistribués aux écoles et à la communauté, c'est sans compter les centaines de milliers de moniteurs, d'imprimantes et autres équipements informatiques. Plus de 14 000 tonnes de matières néfastes ont ainsi été détournées des centres d'enfouissement. OPEQ contribue aussi à l'insertion socioprofessionnelle sur le marché du travail par le biais de formations à des métiers semi-spécialisés de jeunes adultes. Quelque 1200 jeunes ont bénéficié de cette initiative depuis le début du programme.