Un corps repêché dans le lac Magog

Un corps sans vie qui pourrait être celui de Samuel Brisebois disparu depuis une semaine a été retrouvé au fond du lac Magog mardi en début de soirée. Les recherches pour retrouver le motoneigiste de 23 ans s'étaient déplacées en matinée à l'embouchure du lac et de la rivière Magog devant la rue des Mélèzes à Magog.
<p>Samuel Brisebois</p>
« Vers 18h, les plongeurs de la Sûreté du Québec ont repéré un corps dans une fosse plus profonde du lac. C'est un résidant du secteur qui a fourni ces informations aux plongeurs en fin de journée et qui ont permis de retrouver le corps. Nous ne pouvons pour le moment confirmer de façon formelle son identité», mentionne le porte-parole de la Régie de police Memphrémagog, Paul Tear.
Une riveraine du lac Magog aurait entendu crier «à l'aide» en provenance du plan d'eau lors de la tempête du 12 mars dernier.
Cet élément combiné à des traces de motoneige se dirigeant vers l'embouchure de la rivière et du lac Magog repérées par l'hélicoptère de la SQ ont incité les équipes de recherche et sauvetage à modifier la zone de recherches pour retrouver Samuel Brisebois. 
« Nous pouvons croire que la personne qui demandait de l'aide la semaine dernière est la même qui a été retrouvée sans vie au fond du lac. L'enquête pourra nous confirmer ces éléments », confirme Paul Tear.
Le Service de police de Sherbrooke avait entrepris avec la SQ, lundi, des recherches pour retrouver l'homme de 23 ans dont les proches étaient sans nouvelle depuis une semaine.
«Nous avions deux possibilités de recherche vers Lac-Mégantic ou le lac Magog. Après avoir fait des recherches entre Sherbrooke et Lac-Mégantic lundi, nous avons fait le lien entre des informations reçues à Magog et la disparition du motoneigiste. Il y avait des traces sur le lac Magog jusqu'à un endroit où la glace semble avoir cassé», expliquait en journée le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carier.
Les policiers de la Régie de police Memphrémagog s'étaient rendu dans le secteur de la rue des Mélèzes à Magog pour effectuer des recherches mercredi dernier dans le secteur où des cris auraient été entendus.
«Les recherches de la semaine dernière n'avaient rien donné.  Les policiers n'avaient pu rien voir en raison de la tempête et les traces avaient disparu. Lors de l'annonce de cette disparition, quelqu'un a eu l'idée de contacter le Service de police de Sherbrooke. Des liens ont été faits entre les deux affaires nous incitant à poursuivre les recherches dans le secteur du lac Magog», mentionne le porte-parole de la Régie de police Memphrémagog, Paul Tear. 
Ce n'est qu'à la fin d'une journée de recherches dans les eaux glaciales par les plongeurs de la SQ combinées aux recherches des policiers de Sherbrooke, de Magog et des pompiers de Magog que la personne noyée a été découverte.
« Nous allons poursuivre l'enquête et le rapport servira à l'investigation du coroner dans cette affaire », assure Paul Tear.
Samuel Brisebois avait quitté le secteur de Saint-Élie sur sa motoneige Yamaha Phazer le 12 mars dernier lors de la tempête.
« S'il s'agit bel et bien du motoneigiste, nous ne savons pas encore si des recherches seront faites pour retrouver l'engin », mentionne le porte-parole de la Régie de police Memphrémagog.