Un autre motoneigiste capté à haute vitesse par la SQ

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont poursuivi lundi leur offensive de surveillance des sentiers de motoneige.
Une opération radar dans la MRC du Haut-St-François a permis d'intercepter un motoneigiste circulant à plus de 110 km/h dans une zone de 70. Aussi, un adolescent de 15 ans conduisait un véhicule hors route alors que l'âge minimum requis est de 16 ans.
De plus, un conducteur a reçu un constat de 332$ pour avoir transporté un enfant sur un siège modifié de sa motoneige sans être titulaire du certificat requis pour conduire son véhicule avec passager.
Sur une vingtaine de conducteurs de motoneige et de VTT interceptés, sept constats d'infraction ont été émis au total en vertu de la Loi sur les véhicules hors route.
Malgré les constats émis, les policiers ont aussi émis 18 avertissements aux conducteurs interpellés pour différentes autres infractions.
«La loi sur les véhicules hors route stipule que tout ajout de siège doit se faire selon les normes du fabricant et que le conducteur doit avoir obtenu un certificat pour conduire son véhicule modifié avec passager», fait remarquer Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie.
«Dans ce cas-ci, l'enfant était transporté sur un siège fabriqué de manière artisanale et il n'était pas en mesure de toucher les marches-pieds.»
La semaine dernière, un jeune motoneigiste de 25 ans de Valcourt a été arrêté alors qu'il circulait à une vitesse de 130 km/h sur les sentiers.
«Les policiers de la Sûreté du Québec prévoient effectuer d'autres opérations dans le district de l'Estrie afin de faire appliquer la Loi sur les véhicules hors route et ainsi rendre plus sécuritaires les activités sur les sentiers récréotouristiques.»