Trois investissements importants annoncés à Victoriaville

Trois investissements économiques importants ont été annoncés à Victoriaville récemment par la ministre du Patrimoine et des Langues officielles du Canada, Shelly Glover.
Dans le milieu des affaires, le Groupe R.Y. Beaudoin inc. et G.G. Télécom inc. bénéficieront d'une aide financière offerte par Développement économique Canada. Des prêts remboursables sans intérêt de 300 000 $ et de 250 000 $ ont respectivement été accordés aux deux entreprises.
Le Groupe R.Y. Beaudoin, qui est spécialisé dans la fabrication d'équipements de machinerie lourde, est en pleine expansion depuis quelque temps. L'entreprise a notamment investi 4 M$ plus tôt cette année afin de déménager ses bureaux dans une usine de 23 000 pieds carrés, située dans le prolongement du parc industriel Fidèle-Édouard-Alain sur le boulevard Pierre-Roux Est.
La subvention obtenue devrait d'ailleurs permettre à l'entreprise d'acquérir et d'installer de nouveaux équipements à l'intérieur de cette nouvelle usine afin d'augmenter la productivité et les ventes.
Chez G.G. Télécom inc., qui conçoit de l'équipement de surveillance à détection de mouvement, on investira 1,4 M$ dans un projet de commercialisation à l'international. Le montant alloué par le gouvernement canadien servira à la mise sur pied d'une stratégie de commercialisation internationale de sa caméra miniature XCEL HD et à se procurer l'équipement nécessaire au contrôle de sa qualité.
Préservation du musée Laurier
La ministre Glover a aussi profité de son passage à Victoriaville pour annoncer une aide financière de 45 993 $ au musée Laurier afin de préserver les artéfacts de Wilfrid Laurier. Le montant, provenant du budget du programme fédéral d'aide aux musées, contribuera à remplacer le système d'archivage actuel, jugé comme désuet, et à former une réserve où chaque objet du musée sera répertorié, fiché et protégé selon les normes modernes. Les travaux de restauration et de préservation des artéfacts débuteront cet automne. Le montant octroyé devrait couvrir environ 50 % des frais engendrés par cette opération d'archivage.