Deux candidats d'Option nationale porteront les couleurs du parti en Estrie pour les élections de 2014, soit Étienne Boudou-Laforce (Saint-François) et Jean-Simon Campbell (Sherbrooke). Ceux-ci ont lancé officiellement leur campagne hier à l'occasion d'un point de presse. Dans la circonscription de Lotbinière-Frontenac (qui comprend notamment la région de Thetford Mines), c'est Annie Grégoire-Gauthier qui tentera sa chance.

Trois candidats d'Option nationale dans la région

Deux candidats d'Option nationale porteront les couleurs du parti en Estrie pour les élections de 2014.
Dans Sherbrooke, c'est le finissant au baccalauréat en politique appliquée à l'UdeS Jean-Simon Campbell qui tentera sa chance. Celui-ci est impliqué au sein du parti depuis peu de temps après sa création; il avait notamment assisté la candidate de Sherbrooke à l'élection de 2012. Il est maintenant président du regroupement étudiant d'Option nationale de l'UdeS et siège au Conseil national du parti depuis janvier. «Ce que l'on souhaite apporter à cette campagne, c'est un débat pur et simple sur la nécessité de réaliser l'indépendance du Québec. Comment se fait-il que malgré la présence du PQ au gouvernement depuis plus d'un an, on en ait si peu entendu parler?», se questionne-t-il.
Dans Saint-François c'est le candidat à la maîtrise en service social à l'UdeS Étienne Boudou-Laforce qui tentera de briguer les suffrages. Celui qui détient un baccalauréat en psychologie de l'Université Laval a remporté une mention d'honneur au Prix Mérite Centraide 2012 grâce à son implication bénévole. Il met également l'indépendance du Québec de l'avant dès le début de la campagne. «C'est connu, chaque fois que le Québec tente de s'émanciper, il se bute inévitablement au paternalisme d'Ottawa et aux multiples blocages émanant du cadre fédéral. Il est nécessaire de faire l'indépendance et d'enfin épouser notre pleine destinée», soutient-il.
Lotbinière-Frontenac
Dans le reste du territoire desservi par La Tribune, on compte une autre candidate, soit Annie Grégoire-Gauthier dans Lotbinière-Frontenac (qui comprend notamment la région de Thetford Mines). Mme Grégoire-Gauthier complète actuellement un baccalauréat multidisciplinaire en anthropologie, science politique et sociologie à l'Université Laval, où elle est également candidate à la maîtrise en sociologie. Mme Grégoire-Gauthier s'implique dans le parti depuis sa création.