Trafic de drogue à Drummondville: des liens avec les Hell's Angels?

Les policiers de l'Escouade régionale mixte (ERM) de la Mauricie-Centre-du-Québec ont finalement procédé à l'arrestation de neuf personnes en lien avec le projet Mortier visant le démantèlement d'un réseau de distribution de méthamphétamine, de cocaïne et de cannabis actif dans la région de Drummondville. La présumée tête dirigeante de l'organisation, Carmen Cournoyer, 53 ans, aurait des liens avec les Hell's Angels.
«Débutée en mars 2014, l'enquête tend à démontrer que ce réseau était lié au crime organisé et que les suspects arrêtés formaient le niveau supérieur de cellules de distribution de stupéfiants qui oeuvraient dans la région de Drummondville et qui avaient des ramifications dans la région de Montréal», confirme la porte-parole de l'ERM Aurélie Guindon.
L'opération s'est soldée par 16 perquisitions et 9 arrestations. Les autres personnes arrêtées sont sept hommes âgés de 20 à 58 ans, ainsi qu'une femme de 35 ans. Au terme de l'enquête, ce sont donc plus de 60 000 $ en argent, 11 000 comprimés de méthamphétamine et trois véhicules qui ont été saisis.
Deux des personnes arrêtées ont comparu le 17 juin au palais de justice de Drummondville pour faire face à des accusations de trafic de stupéfiants. Les autres suspects arrêtés pourraient faire face à d'éventuelles accusations de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic, de trafic de stupéfiants, complot et recel.
Environ 90 policiers des Escouades régionales mixtes, de la Sécurité publique de Trois-Rivières, de la Gendarmerie royale du Canada et de la Sûreté du Québec de la MRC de Drummond ont participé à l'opération.