Tout le terrain à remonter

Avec seulement 10 pour cent d'appuis dans Sherbrooke à la dernière élection, les libéraux fédéraux étaient creux dans leur zone au début de la campagne. «Le passé est le passé. Notre chef mène une bonne campagne, la mienne se déroule bien, tout est possible», répond leur candidat Tom Allen qui a été témoin de plusieurs revirements spectaculaires du temps qu'il était entraîneur de football.
« Nous sommes plusieurs libéraux à avoir appuyé le NPD en 2011 pour sortir le bloquiste Serge Cardin de Sherbrooke. Nous devons rallier ces gens autour de notre Tom », cible l'ex-maire Jean Perrault, qui appuie son ami de longue date.
À lire dans La Tribune de jeudi.