Mady Tounkara lors de son arrestation en juillet 2014.

Tounkara accusé encore une fois de bris de conditions

À quelques semaines de subir son procès pour des événements de tentative de meurtre sur son ex-conjointe à Sherbrooke, Mady Tounkara sera accusé encore une fois de bris de conditions.
Déjà libéré en mai dernier à la suite d'un premier bris de conditions, l'homme de 57 ans aurait récidivé cette fin de semaine en effectuant des appels chez son ex-conjointe avec qui il lui est interdit de communiquer.
«Sans qu'il fasse des propos menaçants, le suspect aurait effectué plusieurs appels en pleine nuit. Lors des premiers appels téléphoniques, il ne parlait pas. Par la suite, il a mentionné qu'il s'ennuyait et qu'il regrettait les gestes», explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Samuel Ducharme.
Les enquêteurs du SPS ont arrêté Mady Tounkara à son domicile lundi après-midi. Il doit comparaître ce mardi au palais de justice de Sherbrooke pour bris de conditions.
Il ne pouvait communiquer directement ou indirectement avec la victime au dossier.
L'affaire de tentative de meurtre pour laquelle il est accusé est survenue au centre-ville de Sherbrooke le 29 juillet 2014.
Il aurait tenté de tuer la femme avec qui il partageait sa vie depuis les 40 dernières années. En plus de l'accusation de tentative de meurtre, Tounkara doit se défendre des accusations de conduite dangereuse, de voies de fait armées, de voies de fait simple, de séquestration ainsi que d'introduction par effraction.
Il a été cité à procès et son dossier devait revenir devant le tribunal le 15 septembre prochain.
C'est Me Jean-Marc Bénard qui défend Mady Tounkara dans cette affaire.