Tony Conte, un enfant de choeur?

Le quotidien montréalais nous apprenait cette semaine qu'une erreur « cléricale » allait rallonger la peine de l'acteur Tony Conte. Une erreur de calcul, soit.
Une erreur administrative, d'accord. Mais aux dernières nouvelles, une erreur cléricale doit impliquer le clergé. Et je doute que Tony Conte soit un enfant de choeur.
Il s'agit évidemment ici de l'anglicisme « clerical », lequel, en anglais, est dérivé du mot « clerk », « employé de bureau ».
La chronique Séance d'orthographe sera de retour le vendredi 11 janvier 2013 dans La Tribune.
Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.