Serge Cardin

Tarifs d'électricité : Cardin s'avoue impuissant

Serge Cardin a admis son impuissance devant la hausse des tarifs d'hydroélectricité qui frappera les Québécois. «C'est le pire : lorsqu'on arrive devant une situation qu'on déplore et qu'on est impuissant, c'est frustrant», a-t-il mentionné vendredi lorsque questionné sur cette affaire.
Si la hausse de 4,3 % du tarif d'hydroélectricité touchera déjà fortement l'ensemble des Québécois, à Sherbrooke, la nouvelle structure tarifaire d'Hydro-Québec ajoutera à la facture de la Ville de Sherbrooke un manque à gagner de 3,7 M$ la première année qui montera à plus de 7 M$ en 2017.
Cette semaine, le maire Bernard Sévigny a décrié cette situation. «Les décisions de la Régie [de l'énergie] sont sans appel. C'est un tribunal quasi judiciaire. Est-ce que le gouvernement, avec un projet de loi ou un décret, peut rectifier les choses? Ce n'est pas impossible. Nous nous adresserons au politique pour leur demander de nous donner un peu d'air. L'impact est double à Sherbrooke», avait-il déclaré.
Le député sortant de Sherbrooke semble toutefois percevoir la décision de la Régie de l'énergie de la même façon que M. Sévigny. «C'est une décision de la Régie. Rendus là, si c'était à recommencer, on aurait peut-être des directives plus claires à donner à la Régie. Il va falloir, d'une manière ou d'une autre, vivre avec. C'est une décision quasi judiciaire», a-t-il affirmé.
M. Cardin a tout de même mentionné qu'il allait voir ce qui pouvait être fait pour alléger l'impact sur les citoyens, déplorant le fait que ceux qui risquaient d'être les plus touchés par cette hausse sont ceux qui habitent dans des logements mal isolés.