Robert Pednault

SPS: Pednault veut rétablir la communication avec le syndicat

Robert Pednault prend les commandes du Service de police de Sherbrooke (SPS) en regardant vers l'avant. Le nouveau directeur souhaite mettre de l'avant les deux grandes valeurs qui l'ont guidé au fil de sa carrière policière soit le respect et l'éthique.
Celui qui est entré au SPS au début de la vingtaine a gagné ses galons un à un pour être nommé en début de semaine à la tête du corps de police municipale sherbrookois. Patrouilleur, fondateur du Groupe d'intervention, membres de l'exécutif syndical, enquêteur, sergent avant de devenir capitaine, Robert Pednault connaît tous les rouages du SPS.
«Même si je fais partie de l'état-major depuis 1997, je suis toujours resté proche du terrain. Je connais tous ces policiers qui font un métier qui est très complexe. Je considère que nous avons un excellent corps de police», estime Robert Pednault.
Le nouveau directeur du SPS place parmi ses priorités le rétablissement de la communication avec l'Association des policiers et policières de Sherbrooke (APPS).
«Nous voulons rapidement rétablir le dialogue avec le syndicat. Les comités paritaires doivent être remis en place pour faire avancer les dossiers. L'Association des policiers demeure un partenaire très important», soutient Robert Pednault.
Le nouveau directeur du SPS souhaite placer derrière lui les dossiers qui ont entaché la réputation du SPS dans l'opinion publique au cours des dernières années.
«Il faut mettre ces dossiers derrière nous et regarder vers l'avenir. Il faut parler de notre service de police de façon positive et mobilisant les troupes. Je fais partie de ce service de police depuis 33 ans et je vais continuer à travailler en équipe pour continuer d'améliorer le service à la population. Je souhaite que les gens de Sherbrooke continuent à se sentir en sécurité dans leur ville. Je veux des policiers efficaces, efficients et professionnels», assure Robert Pednault.
Ce dernier devra continuer à offrir un service de qualité aux citoyens tout en travaillant avec des budgets de plus en plus restreints.
«Nous n'échappons pas aux efforts d'optimisation des ressources. Nous devons être le plus efficaces possible au meilleur coût possible», estime le nouveau directeur du SPS qui entrera officiellement en fonction le 20 septembre prochain.
Robert Pednault se considère privilégié d'avoir reçu la confiance du conseil municipal de Sherbrooke pour occuper la direction du SPS.
«Je prends la direction d'une équipe performante. Je vais relever ce défi en équipe. Je me suis toujours investi beaucoup dans ce corps de police. Mon style de gestion fait en sorte que je suis toujours resté proche du personnel. Je connais les gens à l'interne et les partenaires à l'externe du service de police. Le SPS fait un travail de qualité. Nous allons demeurer à l'avant-garde pour offrir un service de police proactif», assure Robert Pednault qui souhaite viser l'excellence au bénéfice de la population de Sherbrooke.