Spectaculaire accident à Magog: la vitesse et l'alcool seraient en cause

Un jeune conducteur a été blessé, dans la nuit de mardi à mercredi, lors d'un spectaculaire accident survenu en plein coeur de la ville de Magog. L'alcool et la vitesse pourraient être en cause.
L'événement a eu lieu vers minuit 10 à la hauteur du 1073 de la rue Principale. Un citoyen a alerté les secouristes, mais un agent de la Régie de police de Memphrémagog (RPM), qui venait de terminer son quart de travail était déjà sur place.
«Arrivés sur place, les policiers constatent immédiatement que le conducteur était inconscient, qu'un poteau d'Hydro-Magog avait été cassé et que deux propriétés avaient été percutées par la Mazda lourdement endommagée», raconte Sylvain Guay, lieutenant gendarmerie de la RPM.
«Des témoins rencontrés sur place ont déclaré que le véhicule, qui circulait sur la Principale Est en direction du centre-ville, a passé sur un arrêt à une vitesse évaluée à plus de 100 km/h.»
Les traces de freinage étaient encore très visibles mercredi matin sur la scène de l'accident. Après un tête-à-queue et un impact avec un poteau de galerie d'une résidence et un poteau d'Hydro-Magog, le véhicule a terminé sa course sur le coin du solage d'une maison.
«Le conducteur de 21 ans, qui était seul dans le véhicule, était déjà sur le coup d'un interdit de conduire pour une affaire reliée à une conduite avec les capacités affaiblies et conduisait le véhicule d'un proche parent. L'alcool, la drogue et la vitesse sont retenus comme causes probables de cet accident», indique M. Guay.
Il a été conduit à l'hôpital de Fleurimont du CHUS par ambulance et sous surveillance policière. Les policiers avaient des motifs de croire que le conducteur avait conduit avec les capacités affaiblies et ont obtenu un mandat en vue d'obtenir des échantillons sanguins pour fin d'analyse.
Un enquêteur en scène d'accident de la RPM a été sur place toute la nuit. D'autres témoins doivent être rencontrés pour établir plus précisément les causes de cet accident, ajoute-t-il.
Le conducteur aurait subi des lésions internes.