Simple règle de trois

Sherbrooke emboîte le pas, la Ville impose que les moteurs des véhicules stationnaires ne tournent pas plus de trois minutes. Habitude éco-responsable que Montréal a inculquée par règlement à ses citoyens depuis plus de six ans déjà. Absolument d'accord.
À voir par contre  le nombre d'acteurs gouvernementaux derrière cette règlementation, la bureaucratie, elle, ne tourne pas au ralenti.  Simple règle de trois : ça pourrait nous coûter moins cher.
À lire dans La Tribune de mardi