Sévigny dévoile sa cure minceur: faire plus avec moins

Le projet de réforme du maire Bernard Sévigny a été entièrement dévoilé lundi soir lors de la séance du conseil municipal. Le défi de la Ville de Sherbrooke? Faire plus avec moins.
<p>Bernard Sévigny</p>
Largement inspiré du rapport Paquin, ce projet de réforme propose un allègement de la structure politique de la Ville de Sherbrooke et une modification de la gestion des loisirs et de l'entretien des parcs.
Ces mesures devraient permettre d'économiser près de deux millions de dollars annuellement. Lors du vote sur le dépôt de la proposition, quatre élus étaient contre et 16 pour.
« Je ne peux pas me résoudre comme maire de Sherbrooke à maintenir des structures et des pratiques coûteuses et à plusieurs égards inefficaces parce qu'il en a été décidé ainsi il y a 12 ans », a d'abord soufflé M. Sévigny.
Le maire accusé de mépriser Brompton
Le projet de réforme du maire Sévigny a soulevé un tollé chez plusieurs citoyens qui assistaient lundi à la séance du conseil. Le maire Bernard Sévigny a entre autres été accusé d'entretenir du mépris envers les citoyens de Brompton. L'accusation est venue du conseiller d'arrondissement du district de Beauvoir, Benoît Dionne.
« Je pense que vous jugez les gens de Brompton comme des citoyens de second ordre. Je trouve ça très dommage », clame d'entrée de jeu M. Dionne. Les arrondissements, on y croit ou on y croit pas. Monsieur le maire, jamais vous n'avez fait la démonstration que vous croyiez aux arrondissements! Les citoyens de Brompton disent qu'ils veulent garder leur arrondissement et moi, je vais continuer à les représenter. Vous pouvez aller de l'avant, mais ça va à l'encontre du contrat signé au départ. »
Textes complets dans La Tribune de mardi.