Seize fois mon Père

On pouvait pêcher du papier de toilette à l'épuisette dans la rivière Magog, au centre-ville, en fin de semaine. La dénonciation d'un citoyen a alerté les autorités municipales qui ont découvert  qu'une conduite sanitaire était obstruée.
Bris ou pas, c'était déjà le seizième déversement d'eaux usées à se produire à cet endroit cette année. Les 15 autres étant survenus par temps de crue, ils ont été simplement comptabilisés comme des débordements autorisés. Un pareil déversoir là où l'on songe à installer une rampe de surf urbain, ça vous paraît logique ?
À lire dans La Tribune de mardi ?