Séance de flagellation collective

Ça me tanne d'avoir constamment à admettre que Drummondville fait mieux les choses que nous, pas vous ? Nos voisins ont réussi à amener sans subventions un hôtel de 15 M $ à côté d'un centre de foires qui n'est même pas encore construit alors que les Sherbrookois avaient dû allonger 3 M $ pour que l'Hôtel Grand Times vienne occuper le plus beau site de la ville.
Trois ans après son ouverture, le Centre de foires de Sherbrooke n'a toujours pas d'alliés sur le plateau Saint-Joseph. Il fait son affaire, mais il va vieillir en solitaire. Au risque malheureusement de vieillir mal.
    À lire dans La Tribune de vendredi.