Scotstown: le conseiller Marc Charron démissionne

À la suggestion de son avocat, Marc Charron s'est résigné et a quitté son siège de conseiller à Scotstown. Après avoir été élu lors des dernières élections partielles survenues le 4 juillet, Marc Charron a vu son dossier être envoyé à la Cour supérieure du Québec puisque le nouvel élu purgeait encore une peine dans la collectivité lors de son élection.
La Cour supérieure n'aura donc pas à trancher à savoir si Marc Charron était éligible à un poste de conseiller à la municipalité de Scotstown.
«Mon avocat est récemment tombé sur des informations qui confirmaient que je ne pouvais pas être candidat lors des dernières élections, puisque j'étais alors en probation. Mais je compte bien me présenter à nouveau lors des prochaines élections. Mon temps sera fini! S'il n'y avait pas eu de plaintes, je serais encore à l'hôtel de ville aujourd'hui. J'aimais ce que je faisais!» confirme-t-il.
Un autre conseiller, Réal Grenier, a également quitté son poste. Cette fois pour des raisons personnelles. «J'ai attendu jusqu'au 7 avril avant de remettre ma démission étant donné que je savais que Réal Grenier laissait aussi son siège, ajoute Marc Charron. Comme ça, il y aura seulement une élection partielle à Scotstown au lieu de deux.»
.