La pétition demande de relier la rue de la Futaie à la Grande-Coulée.

Rue de la Grande-Coulée: une pétition est lancée

La rue de la Grande-Coulée offre tranquillité et sérénité à ses résidents. Couteau à double tranchant, car cette quiétude vient avec son lot de désagréments.
D'un seul coup d'oeil du haut des airs, on remarque que le coin n'est accessible que par le chemin Rhéaume, imposant un détour de huit kilomètres aux habitants. Lassés de cet inconvénient, les citoyens ont déposé au conseil municipal une pétition afin de relier la rue de la Futaie à la Grande-Coulée.
« Collectivement, en reliant les deux rues, on sauverait 736 000 km chaque année. C'est une énorme contribution au niveau de la pollution atmosphérique. Ces travaux seraient un investissement, et non une dépense au point de vue environnemental », soutient Robert Joyal, instigateur de la pétition et résident du quartier.
Des 90 résidents sollicités, 88 ont accepté sans aucune réticence d'encrer la pétition de leur signature.
Parce que le quartier se situe hors de la zone d'intervention de la caserne Jacques-Denault, les habitants doivent débourser de 10 à 20 % - selon M. Joyal - de plus pour leur assurance.
« Chaque minute qui passe lors d'un incendie cause plus de dommages et les assurances le savent. La prime est plus élevée parce que les dommages seront inévitablement plus importants », indique M. Joyal.
Sans compter le facteur sécuritaire. Grâce au raccordement, le quartier se retrouverait dans la zone desservie, diminuant ainsi les primes.
Maints incidents, maintes reprises
« C'est un projet qui avait été commencé à l'époque de Deauville, mais avec les années il y a eu un tas d'embuches, notamment avec la protection d'une zone humide. Au niveau de la sécurité je pense que ça serait un gros avantage que ça soit relié, c'est un secteur en plein essor. Il n'y a qu'un accès. Advenant que cet accès soit bloqué, c'est plus compliqué pour les services d'urgence », raconte Diane Délisle, conseillère de l'arrondissement Rock Forest-Saint Élie-Deauville.
En seulement trois ans, le quartier de la Grande-Coulée a vu sa quiétude rompue par de nombreux incidents.
En septembre 2013, de violentes averses ont causé des dommages sur la rue non pavée qui a été fermée une journée entière. Un incendie de garage a engendré également son lot de problèmes bloquant la circulation l'espace d'une demi-journée.
Finalement, à deux reprises, un autobus scolaire s'est retrouvé dans le fossé qui borde la voie; l'angle de la rue serait en cause selon M. Joyal. Chaque fois, les remorqueuses ont mis plusieurs heures avant de déprendre le véhicule de son piège.
Si le projet connaît un dénouement heureux, les résidents feront face à un choix.
« Le projet sera sans doute à frais partagé. Les citoyens vont se faire présenter potentiellement une facture, à eux de voir s'ils assument », mentionne Diane Délisle.