Richmond ne veut plus fluorer son eau

Il ne se boira bientôt plus de fluorure à Richmond. Cinq ans après avoir adhéré au programme national de fluoration de l'eau, le conseil municipal a voté mardi une résolution afin de s'en retirer.
Le denturologiste Richard Arseneault refuse de se réjouir trop vite. « C'est un premier pas », avance-t-il. La prochaine étape est de convaincre le gouvernement de ne pas charger les frais de retrait du programme à la municipalité de Richmond.
« C'est un programme où il est facile d'entrer, car le gouvernement payait les 260 000 $ que ça a coûté au départ, sauf que si on se retire avant 20 ans, il y a des frais », explique celui qui est aussi membre du regroupement de citoyens pour une eau saine à Richmond.
Les coûts de retrait se chiffrent aujourd'hui à 50 % du montant déboursé par Québec il y a cinq ans. Le maire de Richmond, Marc-André Martel, compte néanmoins négocier avec le ministère de Santé et des Services sociaux.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.