Réveillez-vous!

Oups! C'est le cas de le dire, il y a un infographiste qui n'était pas tout à fait « réveillé » ce matin-là...
Remarquez qu'il y de quoi être embêté. D'habitude, le nom « réveil » s'écrit presque toujours sans la terminaison  « -le », qu'il désigne la fin du sommeil ou la petite horloge qui sonne pour nous réveiller le matin.
Mais il y a une exception : le nom « réveille-matin », que l'on écrit comme s'il s'agissait du verbe « réveiller » à la troisième personne du singulier du présent de l'indicatif. Parce que cet appareil nous « réveille au matin ».
Par contre, si vous parlez d'un « radio-réveil », on revient à la graphie usuelle...
Vous avez le droit de soupirer.
 
Séance d'orthographe fera relâche jusqu'au samedi 16 janvier 2016.
Vous avez croqué des perles de toutes sortes? Vous pouvez nous les faire parvenir à l'adresse suivante : steve.bergeron@latribune.qc.ca.