Réforme Sévigny: la CCS sonde ses membres

La chambre de commerce de Sherbrooke (CSS) a décidé de sonder l'avis de ses membres par rapport à la réforme de la structure politique du maire Bernard Sévigny. Depuis mercredi, elle demande à ses membres de remplir un court sondage sur les changements proposés par le Renouveau sherbrookois.
<p>Louise Bourgault</p>
Les sondés sont invités à indiquer s'ils sont favorables ou non à la réforme. Puis, ils ont la possibilité de donner leurs avis sur chacun des changements proposés, tels que la réduction du nombre d'élus et du nombre d'arrondissements, la création d'un centre d'appel ou encore la gestion unifiée des parcs et des loisirs. La Chambre de commerce a également demandé à ses membres s'ils seraient prêts à aller plus loin dans la réforme de la structure politique.
« Nous désirons connaître l'opinion de nos membres pour être aptes à la refléter », explique Louise Bourgault, vice-présidente et directrice générale de la CCS.
« Pour le moment, on désire être neutre, mais une fois que nous aurons l'opinion de nos membres, nous prendrons position sur ce dossier », renchérit-elle.
Comme les résultats du sondage seront compilés en fin de semaine, la Chambre de commerce de Sherbrooke sera en mesure de faire connaître sa position dès la semaine prochaine.