Radio radio

Je fais de la radio depuis plus de vingt ans. C'est à chaque fois fascinant pour moi de voir des cinéastes s'attarder à cet univers qui demeure, encore de nos jours, mystérieux pour plus d'un. Voici un top 3 des films qui méritent toujours d'être en ondes...
Pump up the volume (1990)
Tous les fanas de micro ont rêvé d'être Mark Hunter dit Harry La Trique, incarné par Christian Slater dans ce film-culte sur un animateur de radio clandestine. Adolescent timide et gauche, Mark expose anonymement tous les soirs sur les ondes d'une radio pirate sa vision de l'univers, son désenchantement face à la société et ses préoccupations devant le conservatisme de sa nouvelle ville d'adoption. Les jeunes du lycée en viennent rapidement à s'identifier à cet anticonformiste qui bouscule les conventions. Un must du cinéma d'ados, avec en prime Everybody knows de Leonard Cohen qui vibre tout le long du film.
Talk Radio (1988)
Ce film d'Oliver Stone est un de mes préférés sur l'univers radiophonique. Le comédien Eric Bogosian incarne un animateur de radio poubelle qui mène son émission en provoquant ses auditeurs et en les insultant. Son cynisme attire un auditoire de plus en plus large, ce qui lui vaut un contrat à l'échelle nationale. Mais sa popularité est à double tranchant; il constate qu'il a autant d'admirateurs que de détracteurs, et que ces derniers ne sont pas tous des êtres équilibrés. C'est un film cru, sombre, qui rappelle la responsabilité qu'ont les personnalités médiatiques envers leur public et les conséquences de leurs paroles sur certains individus.
Good Morning Vietnam (1987)
Le hurlement matinal de Robin Williams résonne encore à nos oreilles, 25 ans après la sortie du film: goooooooood morning Vietnam! Quel rôle et quelle interprétation mémorable! En 1965, un animateur de radio déjanté est envoyé en Asie pour remonter le moral des troupes américaines. Adrian Cronauer (Williams) prend son rôle au sérieux et se donne corps et âme dès qu'il ouvre le micro. Imitations, blagues irrévérencieuses, provocations en tous genre; l'animateur devient une star chez les soldats en un rien de temps. Un grand rôle pour Robin Williams qui excelle dans les scènes comiques, mais aussi dans les séquences plus dramatiques qui dépeignent la guerre et sa misère.