Quinze jours de prison pour avoir conduit sans permis

Une ordonnance d'interdiction de conduire d'une année... dure exactement une année pas quelques heures de moins.
Un homme de 26 ans l'a appris à ses dépens en étant intercepté au volant de son wvéhicule alors qu'il se rendait à la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) chercher son permis de conduire après une suspension d'une année pour conduite avec les facultés affaiblies.
Après avoir plaidé coupable à une accusation de conduite durant une interdiction, l'individu a pris la direction de la prison pour les 15 prochains jours.
L'accusé avait été intercepté en mars 2012 par le Service de police de Sherbrooke pour une infraction au code de la sécurité routière alors qu'il se rendait à la SAAQ. Cependant, son année d'interdiction de conduire n'était pas complètement expirée.
Devant le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec, il a reconnu les faits. L'avocat de la défense Me Jean Leblanc et la procureure aux poursuites criminelles Me Jessica Bergeron ont présenté une suggestion commune basée sur la jurisprudence en semblable matière dans le district de Saint-François.
En plus de la peine de détention, une nouvelle interdiction de conduire d'une année lui a été imposée.