Françoise David

Québec solidaire veut donner plus de pouvoir aux régions

Québec solidaire s'engage à donner plus de pouvoirs aux citoyens des régions en soutenant les initiatives sociales et économiques locales et le dossier chaud de la fusion du CLSC et du CHSLD de Weedon en est un bel exemple.
Présente à Lac-Mégantic mardi, la coporte-parole du parti Françoise David s'est engagée à défendre le développement de toutes les régions du Québec.
«Québec solidaire propose une réelle décentralisation démocratique du développement de toutes les régions. On veut transférer aux instances locales et régionales des pouvoirs, des responsabilités et des ressources qui ont jusqu'ici appartenu à l'État central», a fait valoir Mme David.
«Québec solidaire rappelle que décentraliser ne se confine pas à transférer des ressources et des pouvoirs vers les régions, mais exige un réaménagement global des lieux de décision vers la base. Le parti s'engage à rendre les instances municipales et régionales plus démocratiques, entre autres, par l'élection au suffrage universel des préfets de MRC et des mécanismes de démocratie directe comme le budget participatif», lit-on dans un communiqué.
Dans Lac-Mégantic, les politiques de Québec solidaire prendraient tout leur sens, notamment à Weedon où 250 citoyennes et citoyens ont marché dans la rue pour faire reculer le projet de fusion du CLSC et du CHSLD. «Avant même de dire qui a tort et qui a raison, quand 250 personnes prennent la peine de se mobiliser, la moindre des choses est de les écouter», estime le candidat solidaire dans Mégantic, Ludovick Nadeau.
«Québec solidaire est le seul parti qui lie le développement des régions du Québec aux intérêts des citoyennes et des citoyens qui les peuplent.»