Patricia Tremblay, André Poulin, Colombe Landry, Ludovik Nadeau et Hélène Pigot.

Québec solidaire dévoile ses candidats en région

Québec solidaire a fait connaître jeudi ses candidats de la région tout en profitant de la tenue de la Journée internationale des femmes, célébrée demain, afin de souligner l'importance d'une participation paritaire en politique québécoise.
Québec solidaire, qui se définit comme un parti féministe, présentera d'ailleurs une majorité de femmes aux élections, non seulement au Québec, mais aussi en Estrie.
Les candidates Colombe Landry (Richmond), Hélène Pigot (Sherbrooke) et Patricia Tremblay (Orford) se joignent en effet à André Poulin (Saint-François) et Ludovick Nadeau (Mégantic) afin de défendre les couleurs de Québec solidaire.
« En ce moment en Estrie, on ne retrouve qu'une seule femme parmi les 12 députés provinciaux et fédéraux. D'ailleurs, je serai la seule femme candidate dans Sherbrooke. On invite donc les femmes à s'impliquer davantage dans la politique », déclare la candidate Hélène Pigot, professeure à l'Université de Sherbrooke.
Selon Colombe Landry, travailleuse sociale et candidate dans Richmond, les femmes gagnent à peine 70 % du salaire des hommes en Estrie, en plus d'être sous-représentées dans les postes décisionnels.
« Des choix politiques s'imposent, notamment en favorisant l'équité salariale », précise-t-elle.
Sherbrooke
Puisque la ville de Sherbrooke est axée sur les services publics, la candidate dans Sherbrooke Hélène Pigot misera sur le développement de ces services.
« Il y a malheureusement de moins en moins de services à Sherbrooke. Je compte aussi tout faire en sorte pour que notre parti augmente les revenus du Québec afin d'atteindre l'équilibre budgétaire. J'aimerais ensuite améliorer le système de transport ferroviaire au Québec et l'étendre à la grandeur de la province! » dit-elle.
Richmond
Dans la circonscription de Richmond, Colombe Landry parlera d'environnement, de santé, d'agriculture et de transport durant la campagne :
« Je souhaite m'attarder à la réalité rurale et urbaine des électeurs. Le problème du transport touche ces deux secteurs. En milieu urbain, on devrait mettre l'accent sur le développement du transport en commun. On doit mieux l'adapter et pourquoi ne pas l'électrifier? En milieu rural, le transport est également un problème. Il est difficile de s'y déplacer! »
Mégantic
Les enjeux sur lesquels le candidat de Mégantic compte se pencher tournent principalement autour de l'importance de mieux développer le potentiel de l'aéroport de Sherbrooke, de la prolongation de l'autoroute et de la souveraineté locale.
« Dans la gestion d'après-crise à Lac-Mégantic, est-ce que ce sera la Ville ou le gouvernement du Québec qui reconstruira le centre-ville? Est-ce qu'on donnera aux municipalités le pouvoir qui leur revient? » a souligné le jeune candidat de Cookshire-Eaton, tout en confiant que le dossier des CHSLD interpelle les citoyens du Haut-Saint-François.
Orford
Du côté de la circonscription Orford, les emplois et l'environnement se trouvent au coeur des préoccupations de la candidate Patricia Tremblay.
« L'environnement est le symbole de ma région et je m'attarderai à la protection de notre eau et du couvert forestier, a laissé savoir l'ancienne présidente de la Société de conservation du lac Lovering, maintenant devenue enseignante en soins infirmiers au Cégep de Sherbrooke. Nous attendons encore la création de ces nombreux emplois promis par le gouvernement dans notre circonscription. »
Saint-François
Finalement, le candidat dans Sherbrooke André Poulin fera campagne sur les thèmes des logements sociaux, de la santé et de l'achat local.
« J'aimerais bien implanter des marchés de solidarité dans ma circonscription, informe le chargé de cours en histoire à l'Université de Sherbrooke. Il serait aussi important d'ajouter des logements sociaux dans l'Est de Sherbrooke et d'appuyer le projet Pharma-Québec, qui se résume à instaurer une nouvelle politique du médicament qui permettra au Québec de générer des économies substantielles. »
Notons par ailleurs que le candidat dans Johnson n'était pas présent à la conférence de presse hier, mais il a été possible de connaître son identité. Il s'agit de François Deschênes.