Profession de foi

« Jean Charest n'a jamais cessé de croire aux chances des conservateurs du temps qu'il était chef d'un parti qui n'avait pourtant plus que deux députés  au pays. J'ai les mêmes convictions que lui », a lancé  le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, lors d'un arrêt à Sherbrooke.
Alors, les attentes d'une relance bloquiste sont modestes chez M. Ducepppe en prévision du scrutin du mois prochain puisque M. Charest avait dû se contenter de seulement 20 sièges, soit la plus faible représentation parlementaire, à l'élection fédérale ayant suivi la débandade conservatrice de 1993.
À lire dans La Tribune de mercredi.