Prisonniers de leur autonomie

Même s'il n'a pas obtenu la majorité de sièges qu'il réclamait il y a un an, le maire Bernard Sévigny va son chemin sans se soucier des quelques critiques qui n'atteignent aucunement sa cote de popularité.
L'équipe du maire se réunit en caucus avant chaque séance du conseil municipal pour concocter une stratégie concertée. Pendant ce temps, quelques conseillers indépendants tiennent des réunions préparatoires avant les séances du conseil. Rien de partisan, juste un partage d'information, se défendent-ils. L'opposition est tellement éclatée qu'elle est sans portée.
À lire dans La Tribune de samedi.