Christiane Jacques, membre aviseur de Coup de coeur Estrie, Stéphan Maighan, conférencier invité, et Marie-France Bélanger, présidente du Conseil régional des partenaires du marché du travail, ont pris la parole lors du déjeuner-conférence organisé dans le cadre de la Semaine de l'emploi.

Priorité-Emploi: agir au présent pour trouver le succès

« Tout ce qu'on possède est le présent. Quand tu prends le temps de penser au passé ou au futur, tu es toujours dans le présent. Malheureusement, plusieurs d'entre nous voient le présent comme un obstacle au futur et tentent de s'en débarrasser en disant : lorsque j'aurai ma promotion, lorsque les enfants seront plus grands, lorsque je serai à la retraite, je serai heureux. On met notre bonheur en suspens pour un avenir qui est illusoire. Comme le faisaient les professeurs lorsque nous étions plus jeunes, il est temps de prendre les présences », racontait, mercredi, le conférencier Stéphan Maighan lors d'un déjeuner organisé par Priorité-Emploi dans le cadre de la Semaine de l'emploi.
Selon une étude menée par le Dr Daniel Gilbert de l'Université Havard, les gens sont absents 46,7 % du temps. « On conduit 30 minutes pour aller au travail et on arrive au point B sans savoir par où on est passé. On pensait à la gardienne, à l'épicerie, aux vacances. On était ailleurs », image le conférencier qui est aussi auteur des livres Devenez maître de votre vie et Osez réussir.
Se servant de l'image de la combinaison nécessaire pour ouvrir un cadenas à roulette, M. Maighan a présenté les six éléments d'une combinaison gagnante permettant à chacun d'atteindre le « sommet de ses possibilités », soit cette présence, une bonne réponse aux événements rencontrés, une capacité d'adaptation, une perception juste, une volonté de gagner et de travailler ensemble.
« Ce n'est pas ce qui nous arrive qui compte, c'est ce qu'on en fait », explique-t-il.
M. Maighan se sert de son parcours pour parler des réactions aux événements imprévus. Son père violent disparaît de sa vie lorsqu'il a deux ans, lorsqu'il est incarcéré à la suite d'actes criminels. Sa mère est victime d'un sévère AVC devant ses yeux lorsqu'il a 7 ans. Expulsé de divers établissements scolaires pour troubles de comportement et difficultés d'apprentissage, il flirte avec les gangs de rue. Un de ses amis commet un meurtre, un autre est poignardé à mort.
« Situation + réponse = résultat. Tu ne peux pas changer la situation. Alors si tu n'aimes pas le résultat, tu dois changer ta réponse », lance le conférencier qui, malgré une enfance difficile, a su former et diriger certaines des équipes de vente les plus performantes en Amérique du Nord.
Pour chaque élément de la combinaison gagnante, M. Maighan illustre avec humour et images son discours, n'hésitant pas à faire lever la main, danser, jouer au ballon les quelque 150 invités réunis à l'Hôtellerie du Boulevard.
Des parallèles avec le marché du travail sont établis. « Kodak a inventé le numérique et pourtant l'entreprise a maintenant disparu. D'autres ont été plus innovantes. Quand la chanson change, que le beat s'accélère, il faut s'adapter au rythme sinon on est laissé derrière », résume-t-il. Et aux employeurs qui hésitent à embaucher des gens d'ethnies, d'orientation sexuelle ou de religion différentes, il pose la question suivante. « Et si vous ne vendiez pas à ces gens, quel serait l'impact sur votre entreprise? On doit embaucher le marché si on veut lui vendre quelque chose. »
Le déjeuner s'est terminé sur un sujet de réflexion. « Pensez à une seule chose que vous devriez faire moins souvent pour atteindre vos objectifs. Maintenant, une chose que vous devriez cesser de faire, faire plus souvent et commencer à faire », a demandé le conférencier aux employeurs, gestionnaires de ressources humaines et chercheurs d'emploi présents.