David Price

Price n'assistera pas au lac-à-l'épaule

Le conseiller de l'arrondissement de Lennoxville David Price sera absent du lac-à-l'épaule des élus municipaux, samedi, puisqu'il sera au congrès du Parti libéral du Canada. Il assure toutefois qu'il ne s'agit pas d'un signe annonciateur d'une candidature aux élections de 2015 pour le parti de Justin Trudeau.
« Il n'est aucunement question que je me présente au provincial ou au fédéral. J'ai fait une promesse à ma famille que je ne me présenterais qu'aux élections municipales. Je serai au congrès parce que je veux garder tous mes contacts. Il n'y a pas que les libéraux qui seront présents. Il y aura des représentants du NPD et des conservateurs. Je trouve important pour l'avenir de pouvoir garder ces contacts », indique M. Price, qui avait inscrit cet événement à son agenda dès le mois de novembre.
David Price qualifie par ailleurs de « bidon » le processus menant au vote sur le projet de réforme de la gouvernance proposé par le maire Bernard Sévigny. « Je le dis depuis le début. J'ai boycotté les séances d'information au début du mois de février, parce que pour moi ce n'étaient pas des consultations, mais bien des séances d'information. Le processus n'a pas le choix d'être bidon. Le Renouveau sherbrookois a fait sa campagne en promettant de voter pour la proposition de réforme du maire. Tous ces gens n'ont aucun choix. Monsieur le maire peut dire ce qu'il veut, mais je suis convaincu qu'il ne changera pas sa proposition. Il apportera peut-être de petits ajustements, mais le fond restera le même. »
Le conseiller de Lennoxville croit pourtant qu'une réforme est nécessaire. « Je suis le premier à dire que 19 conseillers, c'est trop. Peut-être qu'on devrait regarder davantage la formule des conseillers de districts, qui coûtent moins cher et qui font un travail très utile. Mais le maire a été clair qu'on voterait sur son option et qu'ensuite on verrait. Alors qu'on vote et qu'on discute ensuite. »
Les conseillers des districts Uplands et Fairview, Linda Boulanger et Claude Charron, assisteront quant à eux au lac-à-l'épaule. M. Charron a été désigné pour remplacer David Price.
« Ce sera une grande surprise si M. Sévigny montre de l'ouverture », renchérit M. Price.
L'élu municipal qui, selon le cabinet de la mairie, est le seul à avoir prévenu de son absence, indique que les conseillers indépendants n'ont eu aucune discussion quant à un possible boycott du lac-à-l'épaule.
Opposée au projet de réforme du maire dans sa version actuelle, la conseillère de Brompton Nicole Bergeroncroit que l'absence de David Price est « circonstancielle ». « De toute façon, ce n'est pas un secret que M. Price votera contre la réforme le 3 mars. En ce qui me concerne, je vais laisser la chance au coureur parce que je sentais une ouverture après les deux séances de consultation publique. »
Bernard Sévigny s'est quant à lui dit déçu de constater qu'un élu sera absent autour de la table. « À partir du moment où un conseiller fixe ses priorités, ce bout-là ne nous appartient plus. C'est dommage. J'aurais aimé que les 19 conseillers et quatre conseillers d'arrondissement soient présents. C'est son choix. Les gens auront leur occasion de tirer leurs conclusions, quelles qu'elles soient. Le type de débat avec une charge aussi importante, ça arrive une fois par mandat si je ne me trompe pas, d'où l'importance d'être présent. »