Présumée taupe au SPS: le policier Alex Therrien accusé au criminel

Un agent du Service de police de Sherbrooke se trouve dans l'eau chaude. Le patrouilleur Alex Therien, comptant une quinzaine d'années d'expérience, a été arrêté jeudi matin à son domicile de Sherbrooke.
Alex Therrien
Quatre chefs d'accusation ont été portées contre lui jeudi après-midi au palais de justice de Sherbrooke.
Il aurait transmis des informations à un ou à des membres d'un groupe criminel.
Les faits reprochés au policier de 38 ans se seraient déroulés entre novembre 2008 et décembre 2012.
C'est une enquête interne du SPS qui aurait mené à l'arrestation du policier.
Il a été suspendu avec solde.
C'est en utilisant le centre de renseignements policiers du Québec que l'agent de Sherbrooke aurait transmis de l'info au crime organisé.
Alex Therrien du SPS a été remis en liberté sous conditions.
Consternation
L'arrestation du policier a causé l'étonnement et la consternation au sein du corps policier, comme l'a souligné le président de l'Association des policiers et policières de Sherbrooke, Robin Côté.
«C'est désarmant. Personne ne s'attend à ça. Personne ne veut ça non plus. Les gens ont un peu les jambes sciées d'apprendre cette nouvelle-là», a résumé M. Côté.
- Avec La Presse Canadienne
Texte complet dans La Tribune de vendredi.
Abonnement à la version électronique: