Pour ses 10 ans, Bleu Lavande veut étendre ses marchés dans le monde

C'est probablement avec un soupir de soulagement que les dirigeants de Bleu Lavande ont éteint les chandelles du gâteau qui soulignait le 10e anniversaire de la compagnie. Un passé en dents de scie qui laisse place à un avenir prometteur.
La région française de la Provence s'est amenée en Estrie en 2004 alors que l'entreprise a commencé à cultiver la lavande officinale angustifolia. Une implantation difficile pour la plante et la compagnie puisque les récoltes de deux premières années se sont avérées une perte totale. S'ajoute à cela une faillite en 2011 qui a presque retiré un joyau touristique des guides-vacances des Cantons-de-l'Est. Heureusement, une poignée d'investisseurs se sont alliés pour éviter que les fleurs de Bleu Lavande ne fanent.
Grâce à eux, voyageurs de toutes les régions peuvent profiter d'un paysage champêtre qui sort des panoramas estriens typiques. Du sommet d'une petite balustrade, on peut voir les rangs de lavande totalisant 40 km dans la pente descendante de 260 acres, située au coeur d'une vallée luxuriante de végétation.
« La faillite nous a forcés à repenser notre modèle d'entreprise. On a fermé toutes nos boutiques exclusives Bleu Lavande pour plutôt vendre nos produits dans près de 600 points de vente au Québec. On a agrandi nos champs, planté un labyrinthe, amélioré le bistro et ajouté deux évènements à notre éventail d'activités : le Bleuphorie mieux-être et le Bleu Pastel », explique la directrice générale, France Gervais.
La gamme de produits offerte a aussi eu droit à une bonification. Un redressement pour l'entreprise qui lui a permis d'enregistrer une hausse d'achalandage de 13 %, et ce, malgré le fait que la région perd de plus en plus de visiteurs.
« On n'a pas une offre qui s'apparente au Zoo de Granby par exemple. On offre vraiment une expérience relaxante et multisensorielle à nos visiteurs. Ils peuvent voir la beauté du paysage, sentir la lavande, la toucher et profiter de la musique classique. Le champ offre un côté grandiose qui impressionne, c'est ce qui ressort chez les gens. Et ils sont vraiment curieux de comprendre les bienfaits de la lavande », mentionne France Gervais.
L'entreprise n'a d'ailleurs pas besoin d'user de pesticide pour éloigner les insectes des plants puisque la lavande possède un pouvoir de répulsion.
Après avoir conquis le Québec, Bleu Lavande se tourne vers l'international pour étendre son marché. Déjà partiellement implanté dans les Maritimes, en Ontario et aux États-Unis, la compagnie veut se concentrer à traverser les frontières pour les prochaines années.
Les champs de Bleu Lavande et la boutique sont ouverts au public tous les jours de l'été jusqu'à la fin de semaine de l'Action de grâce. Pour plus d'information sur les activités offertes: http://www.bleulavande.ca/.