Potton : les opposants persistent

Les opposants à la tenue d'événements de sport motorisé dans la zone RF1 à Potton se sont mobilisés, au cours des derniers jours, et pensent que leurs efforts porteront fruit.
Figurant au nombre des défenseurs de la réserve naturelle des Montagnes-Vertes, Martin Proulx laisse entendre que la Municipalité sera fort probablement dans l'obligation de tenir un registre si elle désire aller de l'avant avec la modification de zonage proposée pour la zone RF1.
Selon les informations obtenues, les citoyens de sept zones du canton de Potton ont l'occasion de demander la tenue d'un registre en lien avec la modification suggérée.
« On est confiants d'avoir assez de signatures pour quatre des zones concernées. Mais ce pourrait être plus », déclare Martin Proulx, qui s'est joint aux Amis des Montagnes-Vertes, un groupe tout nouvellement formé.
Dans les zones de 20 habitants et moins, 50 pour cent des gens doivent en faire la demande pour qu'un registre soit ouvert. Une douzaine de signatures sont nécessaires dans toutes les autres zones.
Advenant qu'un registre devienne incontournable, tout indique que les élus du Canton de Potton profiteront de leur assemblée publique du 4 août prochain pour dévoiler à quel moment il aura lieu.
La tenue d'un référendum pour trancher ce dossier demeure pour le moment hypothétique. Le conseil municipal aurait notamment le loisir de reculer s'il venait à penser que l'opposition dans la population est trop importante.
Hier, La Tribune s'est entretenue avec le maire de Potton, Louis Veillon, mais ce dernier s'est montré peu disposé à discuter de l'épineux dossier. Il a fait valoir qu'il est préférable de détourner les yeux de la controverse, ceci pour le bien de la communauté.
Pour leur part, les Amis des Montagnes-Vertes promettent de rester actifs. « Nous allons encore poser quelques petits gestes d'ici l'éventuel référendum. On a des gens qui s'y connaissent en communications. Cela dit, on a l'intention de rester droit et intègre dans nos actions », promet M. Proulx.
Rappelons que la modification au zonage suggérée rendrait possible la tenue de deux événements de sport motorisé par année dans une ancienne carrière à Potton. La controverse est née parce que le lieu choisi est voisin de la réserve naturelle des Montagnes-Vertes.