Sylvain Bergeron

Possession de cocaïne aux É-U: Bergeron plaide non coupable

Arrêté en possession de près d'un kilogramme de cocaïne en Illinois aux États-Unis, Sylvain Bergeron a plaidé non coupable à l'accusation la plus sérieuse à laquelle il fait face.
Le cas de Sylvain Bergeron a retenu l'attention à la mi-janvier quand des médias ont révélé qu'un employé du Collège de Stanstead avait été intercepté en voiture non loin de Chicago alors qu'il transportait une importante quantité de cocaïne.
Avant de lui demander de stopper sa voiture, les policiers avaient remarqué que l'accusé avait une conduite erratique et qu'il parlait au téléphone en conduisant.
M. Bergeron tentera donc de démontrer qu'il n'est pas coupable de possession de cocaïne. Il sera de retour devant le tribunal du comté de Will le 17 février prochain.
Deux autres offenses sont reprochées au directeur de la sécurité du Collège de Stanstead: celle d'avoir conduit de manière imprudente et d'avoir utiliser un appareil de télécommunication électronique au volant de sa voiture.
Le juge avait demandé une caution de deux millions $ à l'accusé pour le remettre en liberté. Représenté hier à la cour par un avocat du système public, Sylvain Bergeron attendra sa prochaine comparution en prison.