Portrait de l'édition 2017-2018 du Phoenix

Chaque joueur du Phoenix aura son rôle à jouer, qu'il soit grand ou petit. Voici donc une brève description de cette édition 2017-2018, la sixième de l'histoire du Phoenix de Sherbrooke, qui entamera sa saison samedi après-midi.
Evan Fitzpatrick
À sa quatrième saison, le gardien de 19 ans doit être dominant. Le Phoenix comptera sur lui pour gagner. Fitzpatrick devrait disputer près de 50 matchs. Reste à voir s'il demeurera toute la saison à Sherbrooke. Tout dépendra du rendement de son équipe aux Fêtes.
Brendan Cregan
Une belle surprise la saison dernière. Aussi âgé de 19 ans, le gardien des Maritimes sera envoyé dans la mêlée afin de reposer Fitzpatrick. S'il dispute une vingtaine de matchs, ce sera bon. Même s'il est le second violon, c'est tout de même lui qui sera d'office pour le match d'ouverture.
Luke Green
Blessé à l'épaule, le membre des Jets de Winnipeg a paraphé un contrat de trois ans d'environ trois millions de dollars. De retour après les Fêtes, le général à la ligne bleue du Phoenix apportera beaucoup d'offensive en plus d'une présence rassurante en défensive. Probablement sa dernière année dans la LHJMQ.
Thomas Grégoire
Une machine à points. Lui aussi âgé de 19 ans, le choix de première ronde en 2014 aura beaucoup de temps de glace cette saison. L'homme de la situation en avantage numérique devra compenser la perte de Green.
Olivier Crête-Belzile
Un ajout important au top 6 défensif du Phoenix. Le meilleur défenseur du circuit midget AAA l'année dernière donnera un fier coup de main au Phoenix dans les prochaines années. Déjà très utilisé, le joueur de 17 ans possède un bon gabarit et une excellente vision du jeu.
Vincent Lampron
Après une saison complète avec le Phoenix, le défenseur de 19 ans jouera plus souvent qu'à son tour. Reconnu comme étant très défensif, Lampron est à la recherche d'un premier but chez les juniors et cela ne devrait pas tarder étant donné les chances de marquer qui se multiplient.
Alexandre Joncas
La révélation du camp. La recrue joue avec détermination, n'a pas froid aux yeux et ne déçoit personne. Il démontrait une belle confiance durant les matchs préparatoires, mais a encore beaucoup à apprendre. Sa présence demeure importante sur la deuxième ou troisième paire de défenseurs.
Connor Senken
Acquis par voie de transaction cet été, Senken semble motivé à gagner sa place avec le Phoenix. On pourrait le qualifier de cinquième ou sixième défenseur. Sera en constante compétition avec les autres joueurs de soutien.
Jean-Mathieu Lavoie
Grand et gros défenseur, peu d'expérience dans le hockey junior, mais a connu un parcours différent, celui des États-Unis. Déterminé à aider l'équipe, peu importe la façon.
Yann-Félix Lapointe
Il a énormément progressé depuis la saison dernière. Après avoir pris un peu d'expérience dans la LHJMQ et dans le collégial AAA, Lapointe est revenu en force et s'établit comme un défenseur fiable.
Samuel Poulin
L'avenir du Phoenix. Celui qui présente le plus haut potentiel depuis la naissance de l'organisation. Ne pas le voir comme un sauveur, parce qu'il ne peut tout faire seul. Mais Poulin amènera une énergie et un talent brut qui manquait à l'organisation sherbrookoise.
Bailey Peach
Repêché en première ronde peu après Poulin, Peach a déjà démontré qu'il pouvait accomplir de belles choses à l'offensive. Un excellent tir, un coup de patin impressionnant pour un joueur de 16 ans. Il est une partie de la solution à Sherbrooke.
Nicolas Poulin
Même s'il est au sein de l'organisation depuis trois saisons, Nicolas Poulin n'a dévoilé qu'une minime partie de son talent. Il nous réserve encore de belles choses à Sherbrooke, s'il peut éviter les blessures.
Mathieu Olivier
La pièce manquante du puzzle. Le directeur général Jocelyn Thibault a acquis le dur à cuire afin qu'il collabore à l'offensive et qu'il amène du leadership. Déjà, il a su établir le respect de ses coéquipiers en allant au front.
Kevin Gilbert
Souvent blessé, Gilbert amène de l'intensité au Phoenix lorsqu'il est présent dans l'alignement. Il donne encore plus de profondeur à l'offensive sherbrookoise et semble être devenu l'un des préférés de l'entraîneur Stéphane Julien.
Yaroslav Alexeyev
Le Russe sera encore une fois l'un des meilleurs marqueurs du Phoenix. Il a pris confiance, communique mieux avec ses coéquipiers et a pris ses aises dans l'alignement du Phoenix. Un diamant à polir et une pièce essentielle de l'offensive des Oiseaux.
Marek Zachar
Vitesse, vitesse et vitesse. Comme si ce n'était pas assez, il possède un tir foudroyant. À 19 ans, il sera dominant dans la LHJMQ. Et ce, malgré sa petite taille. Un autre grand marqueur chez le Phoenix qui en sera à sa dernière campagne dans le junior majeur.
Hugo Roy
Les amateurs le connaissent bien. Il excelle dans toutes les facettes du jeu. Probablement le joueur le plus important de l'équipe. Il gagne des mises en jeu, il contient l'adversaire, il est un modèle pour ses coéquipiers en plus de trouver le fond du filet plus souvent qu'à son tour. Un capitaine, bref.
Benjamin Tardif
On ne pourra jamais lui reprocher sa volonté. Il ne lésine pas sur les efforts et possède un beau talent. Reste à savoir maintenant s'il s'établira comme un spécialiste en défensive ou un producteur de points.
Félix Robert
Il est arrivé comme un cheveu sur la soupe en causant la surprise lors d'un rappel. Depuis la saison dernière, il est considéré comme un élément important chez le Phoenix. Sa fougue, sa détermination et son flair offensif font de lui un membre du top 6 de l'organisation sherbrookoise.
Simon Lefebvre
Membre du quatrième trio, Simon Lefebvre profite d'un gabarit intéressant pour faire sa place dans la LHJMQ. Il a amélioré son coup de patin et possède un certain talent de manieur de rondelle. Lefebvre demeure un projet intéressant et intriguant.
Evan Mackinnon
Il est sorti de sa coquille durant le camp d'entraînement. À sa deuxième saison, il a su charmer les amateurs et les entraîneurs grâce à son camp impressionnant. Ce qui lui a valu une place au sein des deux premiers trios.
Nicolas Roy
Excellent en défensive, il gagne des mises en jeu importantes. Il soutiendra les meilleurs joueurs du Phoenix et profitera de minutes de jeu intéressantes en désavantage numérique.