Pornographie juvénile: Desruisseaux règle ses comptes avec la justice

Arrêté en mai 2012 pour possession de pornographie juvénile, Jocelyn Desruisseaux a réglé hier ses comptes avec la justice.
Sans antécédent judiciaire, l'homme de 45 ans de Saint-Denis-de-Brompton passera les 45 premiers jours de fin de semaine de l'année 2014 derrière les barreaux. Le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec l'a condamné à une peine de 45 jours de prison à être purgés de façon discontinue.
Cette peine a été suggérée de façon commune par le procureur aux poursuites criminelles Me André Campagna et l'avocate de la défense Me Mia Mannochio après le plaidoyer de culpabilité enregistré pour avoir accédé à de la pornographie juvénile.
Texte complet dans La Tribune de jeudi.
Abonnement à la version électronique: