Gabriel Morin

Pornographie juvénile: 15 mois de prison pour Gabriel Morin

Gabriel Morin de Sherbrooke a été condamné à 15 mois de prison jeudi dans une affaire de pornographie juvénile.
La sentence lui a été imposée par le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec à la suite d'une suggestion commune des deux procureurs au dossier, soit Me Patrick Fréchette en défense et Me Joannie Saint-Pierre pour le ministère public.
En se rendant à la suggestion des parties, le juge Chapdelaine a tenu compte du fait que le coupable avait amorcé une thérapie en plus de manifester une volonté sincère de s'amender. Il purgera sa peine au centre de détention de Percé.
Outre une période de probation de trois ans, Morin verra son nom être inscrit au registre des délinquants sexuels pour le reste de sa vie.
Morin avait été arrêté dans le cadre de l'opération « mainmise » en novembre 2013.
Il a plaidé coupable en novembre dernier.