Plusieurs cas de chicanes pour les policiers de Magog

Les agents de la Régie de police de Memphrémagog (RPM) ont dû répondre à de nombreux appels concernant divers dossiers de tumulte sur son territoire au cours des derniers jours.
Les patrouilleurs ont dû intervenir dans dix cas de chicanes de couple, de violence familiale ou de troubles entre individus durant le weekend, relate Paul Tear, porte-parole de la RPM.
«Il n'y a aucune arrestation pour l'instant dans ces dossiers, un seul cas sera soumis au procureur à savoir s'il y aura des accusations de voies de fait simples», signale-t-il.
De plus, quatre personnes ont été arrêtées pour possession simple de cannabis dans quatre dossiers différents. «Elles ont été libérées par sommation», précise-t-il.