Nancy Landry

Plus de temps pour compléter l'évaluation psychiatrique de Nancy Landry

L'évaluation psychiatrique de Nancy Landry se poursuit toujours à l'Institut Philippe-Pinel de Montréal. Nancy Landry est accusée d'avoir tué son fils Nathan Garneau à Sherbrooke en février 2011.
<p>Me Mia Manocchio</p>
La femme de 38 ans devait revenir devant le tribunal mardi au palais de justice de Sherbrooke.
Son avocate Me Mia Manocchio a plutôt dû justifier son absence du tribunal afin qu'elle puisse compléter son évaluation psychiatrique sur son aptitude à faire face aux accusations portées contre elle de même que son aptitude au moment des faits.
Le dossier a été reporté au 20 mars prochain. Le procureur aux poursuites criminelles Me Andy Drouin et l'avocate de la défense feront le point sur le dossier devant le juge Conrad Chapdelaine de la Cour du Québec.
Nancy Landry doit répondre à l'accusation de meurtre prémédité de son fils de trois ans en février 2011 à Sherbrooke. Elle a été remise en liberté en attendant la suite des procédures judiciaires. Elle doit respecter une série de conditions dont celle de rester dans une maison d'hébergement désignée par le tribunal et de respecter le plan de traitement de son médecin.
Texte complet dans La Tribune de mercredi.
Abonnement à la version électronique: