Plan B pour la famille Fortin-Rodriguez

Incapable d'obtenir la citoyenneté canadienne pour son fils, le Magogois Patrick Fortin déposera bientôt une demande pour que son enfant devienne résident permanent du Canada.
Ayant vu le jour sur une base militaire canadienne en Allemagne dans les années 1980, M. Fortin s'est marié avec Lucero Rodriguez-Salinas, une Mexicaine d'origine, en 2010. Le couple a eu un enfant au Mexique en 2011 puis s'est installé au Québec par la suite.
À la naissance de son garçon, le Magogois était certain que celui-ci aurait automatiquement droit à la citoyenneté canadienne. Mais un changement législatif récent, qui concerne les enfants de Canadiens nés à l'étranger, a modifié les règles du jeu.
Le dépôt de la demande de résidence permanente forcera probablement la famille à débourser une somme approchant ou dépassant 1000 $. Pour elle, cela représente beaucoup d'argent puisque les deux parents sont sans travail actuellement.
« Je cours à droite et à gauche pour emprunter de l'argent, admet Patrick Fortin. Mais j'ai eu une bonne nouvelle dans les dernières heures : j'ai appris que des gens du milieu pensaient à nous aider financièrement. »
Une fois la demande de résidence permanente effectuée, M. Fortin et sa conjointe devront normalement attendre des mois avant que la réponse finale d'Immigration Canada leur soit acheminée.
« Selon ce qu'on nous a dit, le ministre aurait pu se pencher sur notre cas et autoriser la citoyenneté immédiatement. Mais il semble peu probable que ça arrive. C'est décevant pour nous. Ça nous fait perdre du temps et, en plus, notre fils reste sans carte d'assurance maladie. »
Notons que le gouvernement conservateur a récemment annoncé son intention de modifier à nouveau la loi afin que des cas comme celui de John Nicolas Fortin-Rodriguez ne se produisent plus. Impossible de savoir quand cette modification sera faite.