Pierre Bélanger

Pierre Bélanger sort une autre fois de sa retraite

Pour une deuxième fois, Pierre Bélanger met fin à sa retraite et accepte un poste en développement des affaires.
M. Bélanger, qu'on connaît dans la région sherbrookoise pour avoir été à la tête de l'organisme Sherbrooke Innopole, a accepté un poste de vice-président au sein de la firme Nadeau Bellavance.
M. Bélanger avait pris sa retraite en juin dernier, après avoir été directeur général de Sherbrooke Innopole depuis sa fondation en 2009.
Maintenant âgé de 72 ans, Pierre Bélanger agira à titre de vice-président au développement des affaires et communicateur-conseil au sein du cabinet de relation publique sherbrookois.
«M. Bélanger s'est laissé convaincre de revenir au travail afin de joindre les rangs de l'équipe et de prêter son concours au cabinet afin d'améliorer le rayonnement de Nadeau Bellavance à Sherbrooke, au Québec et même à l'international», mentionne le président-directeur général Daniel Nadeau.
M. Nadeau ajoute que son nouvel employé connaît bien son cabinet, car Nadeau Bellavance a réalisé de nombreux mandats alors qu'il était à la tête de Sherbrooke Innopole. «C'est un grand honneur pour moi que monsieur Pierre Bélanger ait accepté de prêter son concours à notre équipe pour l'aider dans son développement et sa croissance», dit-il.
Comme vice-président au développement des affaires, Pierre Bélanger aura la tâche principale d'assurer le démarchage de nouveaux mandats et clients sur le marché québécois et à l'international. À titre de communicateur-conseil, il interviendra également comme consultant en matière de marketing stratégique, positionnement et image de marque. Il agira également comme conseiller en gouvernance et éthique.
Pierre Bélanger a aussi travaillé à Laval, Québec, Toronto, Ottawa, New York, Lyon et Paris. Fin 2008, alors retraité, un chasseur de tête l'a approché pour pourvoir au poste de directeur général d'un nouvel organisme de développement économique, Sherbrooke Innopole qui s'appelait alors IDES. L'homme originaire de la région métropolitaine a accepté.