Pied de nez suédois à l'Arabie

Le gouvernement suédois se braque et décide de ne pas renouveler pas un accord de coopération militaire avec l'Arabie saoudite. Est-ce dire que les livraisons cessent immédiatement, que tous les contrats privés sont invalidés ? Pas vraiment.
Ce n'est pas d'hier que le commerce des armes alimente les débats politiques en Suède. Le précédent gouvernement a été plongé dans un scandale, il y a trois ans, en raison de manigances avec les Saoudiens. J'ai pour vous quelques éclaircissements, car les courriels et appels reviennent plus vite de Stockholm que d'Ottawa !
À lire dans La Tribune de jeudi