La Maison L'Estime était située juste à côté de l'école Soleil-Levant et à proximité de l'école Sainte-Anne.

Pas de maison de thérapie près des écoles

Afin d'éviter que des maisons de thérapie ou de transition ne viennent s'établir à proximité des écoles Soleil-Levant et Sainte-Anne, un citoyen demande à la Ville de Sherbrooke de modifier le règlement de zonage afin de restreindre les usages possibles. Richard Drapeau a obtenu l'appui des conseils d'établissement des deux écoles primaires, situées rues Buck et de l'Ontario.
Un CPE se trouve également dans ce secteur. Le déménagement de la Maison L'Estime juste à côté de l'école Soleil-Levant et à proximité de l'école Sainte-Anne (fin de 2011) avait suscité l'inquiétude des parents. La cour arrière de l'Estime donnait sur la cour de l'école Soleil-Levant. Elles étaient séparées par une clôture.
L'Estime, qui accueillait des gens ayant des problèmes de santé mentale, avec des problèmes d'alcoolisme ou de toxicomanie, avait acquis un bâtiment qui abritait auparavant une résidence pour des personnes handicapées. L'établissement a fermé ses portes en mars dernier. Selon l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Estrie, l'Estime était en processus de certification depuis quelques mois et les exploitants ont décidé de ne pas poursuivre leurs activités.
L'Agence précise du même coup qu'il ne faut pas confondre cette ressource avec celle située à Asbestos, même s'il s'agit des mêmes propriétaires. La Maison l'Estime d'Asbestos a beaucoup fait parler d'elle ces derniers mois en raison de ses problèmes d'accréditation.
Texte complet dans La Tribune de mercredi.