Pas de bande cyclable sur le pont Jacques-Cartier

Après les efforts pour ajouter un trottoir et des pistes cyclables sur le boulevard Jacques-Cartier, entre Prospect et de Portland, la Ville permettra-t-elle aux cyclistes de poursuivre leur route de façon sécuritaire, en ligne droite, sur le pont Jacques-Cartier? Si une demande citoyenne pour un projet-pilote a été déposée, la Ville est loin de s'être attardée à cette possibilité.
La conseillère Chantal L'Espérance précise que la priorité sera accordée à inciter les cyclistes à se diriger vers la piste utilitaire située au parc Jacques-Cartier, d'où ils peuvent traverser vers la plage Lucien-Blanchard ou emprunter les pistes vers l'est ou l'ouest. « La volonté de traverser le pont Jacques-Cartier en vélo a été exprimée et nous avons transmis l'idée à nos services, mais ils n'ont pas eu de mandat clair là-dessus. L'idée n'a pas été présentée aux élus non plus, alors il serait étonnant qu'il y ait quoi que ce soit cette année, ou même l'an prochain. »
Il est encore plus hors de question d'aménager une passerelle comme celle qui est prévue au-dessus de l'autoroute 410. « Dans le contexte budgétaire que nous connaissons, ce n'est pas une priorité. Nos services considèrent que le parc à proximité et les pistes asphaltées permettent d'aller dans toutes les directions. Pour l'instant, ce n'est pas leur recommandation d'utiliser le pont. »
L'effort amorcé sur le boulevard Jacques-Cartier se poursuivra par ailleurs l'an prochain pour mener la piste jusqu'au parc du même nom. « Nous amènerons les gens à tourner à gauche sur Portland et à emprunter la rue Chartier. Nous ne voulons pas qu'ils circulent sur Portland trop longtemps et nous voulons qu'ils évitent l'intersection King-Jacques-Cartier, qui est déjà très achalandée. Les cyclistes iront ensuite sur les rues White et Chartier. »
Le feu de circulation des rues Bryant, Marchant et King pourrait être modifié pour assurer une traverse plus sécuritaire. « Il faudra une signalisation adaptée et des interdictions de stationner. Ce sera fait l'an prochain, mais il faudra voir les impacts sur le secteur. Il y a des endroits où nous n'aurons pas le choix d'ajouter des bollards pour ajouter un lien sécuritaire. »