Nouvelle organisation de l'Orford Express : les commerçants du Marché enthousiastes

Les commerçants du Marché de la gare ne se désolent pas du fait que les trois quarts des départs du train touristique Orford Express se feront désormais à Magog. Au contraire, ils croient que cela pourrait améliorer leurs affaires.
«On était un peu comme une salle d'attente, et on devient une destination», illustre Patrick Cloutier, propriétaire de la Boucherie du Terroir.
Celui-ci explique que lorsque les départs se font à Sherbrooke, souvent, les passagers arrivent juste avant d'embarquer dans le train et repartent tout de suite après être revenus, sans nécessairement considérer le Marché comme un endroit à visiter.
Or, dans les trajets qui se feront à partir de Magog, les passagers feront une halte d'une cinquantaine de minutes au Marché de la gare, qui devient la destination de leur promenade.
Déjà, les commerçants mettent en branle un plan pour être prêts à les recevoir. Un rabais de 10% sera offert dans les quatre établissements du Marché sur présentation de la carte d'embarquement du train, et des étalages présentant les produits des Cantons-de-l'Est seront élaborés. «En plus, ils vont arriver à une heure où on va être prêts à les accueillir, soit vers 14 h. On va être contents de les voir arriver», s'enthousiasme M. Cloutier.
Même son de cloche du côté du propriétaire de la Fromagerie de la Gare. «Vivement qu'il y ait un train touristique et que la clientèle passe par Sherbrooke! Pour la ville c'est peut-être un peu triste [de perdre les départs], mais si on doit parler pour nous, en tant que commerçants, c'est bien», dit Ghislain Paquette.
Philippe Bergeron, copropriétaire du Savoroso, voit aussi d'un bon oeil la halte qui se fera dorénavant à Sherbrooke. «Au début on avait des questionnements, mais avec les pistes de solution qui nous ont été présentées par l'Orford Express, oui, on regarde de l'avant et on est positifs», dit-il, précisant quand même qu'il faudra attendre de voir les résultats à la fin de l'été pour savoir ce qu'il en est vraiment.
La nouvelle organisation pourrait aussi améliorer le dossier du stationnement au Marché de la gare, alors que les passagers du train ne savaient pas toujours qu'ils devaient aller dans un stationnement réservé pour eux, prenant ainsi des places prévues pour la clientèle des boutiques.