Nouveau dg à Hydro-Sherbrooke: la Ville repart à zéro

La Ville de Sherbrooke recommencera le processus d'appel de candidatures pour l'embauche d'un nouveau directeur général pour Hydro-Sherbrooke.
<p>Serge Paquin</p>
Rappelons que le directeur général d'Hydro-Sherbrooke, Daniel Richer, quittera son poste le 1er mai pour sa retraite. « La Ville de Sherbrooke recherche une directrice ou un directeur service d'Hydro-Sherbrooke. » L'annonce a été publiée dans les pages de La Tribune samedi dernier.
Or, les conseillers et membres du Conseil de direction d'Hydro-Sherbrooke, Jean-François Rouleau et Julien Lachance, n'avaient même pas été mis au courant de la publication de l'avis alors que ce Conseil a été mandaté cet été pour entre autres évaluer sur une base annuelle le travail du directeur général d'Hydro-Sherbrooke. Il devra également appuyer le directeur ou la directrice dans son travail.
Le président du comité exécutif Serge Paquin reconnaît qu'il s'agit d'une erreur. « La direction d'Hydro-Sherbrooke, ayant eu la confirmation du départ de Daniel Richer, a lancé un appel de candidatures sans que ça suive la trajectoire traditionnelle. C'est une erreur commise et reconnue », admet-il.
La Ville a donc décidé de reprendre entièrement le processus d'appel. « Un nouvel affichage sera fait dans les prochains jours, dans lequel il sera mention du travail qui devra être fait en collaboration avec le Conseil de direction », précise M. Paquin.
Le conseiller Julien Lachance se dit satisfait de la décision de la Ville. « Je suis heureux que la Ville fasse ce qui aurait dû être fait dès le départ », se contente-t-il de dire.
Bien que MM. Rouleau et Lachance soient déjà membres du Conseil de direction, il importe de préciser que celui-ci n'est toujours pas officiellement formé. « Nous allons devoir lancer un appel de candidatures pour trouver cinq personnes qui formeront le comité avec nous. Ceux-ci seront sélectionnés selon les différents apports qu'ils peuvent amener à la gestion d'Hydro-Sherbrooke. Le but de ce conseil est de changer la mentalité d'Hydro-Sherbrooke de service municipal à une entreprise », précise-t-il.
La première tâche de ce Conseil consistera à élire un président. Le conseil municipal devra également se positionner face à la rémunération de ces membres.