Nos chèques de compensation

Le cycle est complet avec la hausse de taxes de 5,5 % qu'imposera cette année la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS). Les millions que cette dernière a perdus avec l'élimination du programme de péréquation que finançait auparavant le gouvernement du Québec, elle les prendra en totalité et de façon récurrente dans nos poches.
La contribution des propriétaires fonciers taxés par la CSRS est passée en seulement quatre ans de 26 à 43 M $, une augmentation de 64 pour cent. La marraine de ce « recadrage fiscal », l'ex-ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, se faisait pourtant rassurante quant à l'impact de cette mesure... du temps qu'elle fréquentait l'école des sorciers.
À lire dans La Tribune de jeudi.