Neptune Technologies en bonne posture

Neptune Technologies et Bioressources prévoit terminer le troisième trimestre avec un flux de trésorerie d'exploitation net positif. Le solde devrait osciller entre 4,5 M$ et 5 M$, une hausse de 3,4 M$ par rapport à celui enregistré à la fin du second trimestre qui se terminait le 31 août.
Cette hausse est notamment attribuable à la réception d'un montant de 1,3 M$ grâce à un crédit d'impôt à l'investissement du gouvernement du Québec. Neptune Technologies, qui possède une usine à Sherbrooke, a aussi récolté un demi-million de dollars en recouvrement d'assurances en lien avec l'incident survenu en 2012 à ces installations. Pour la période de six mois se terminant le 29 février 2016, la compagnie prévoit être dans une position de flux de trésorerie neutre. Neptune a aussi annoncé que son usine de Sherbrooke dépassait les attentes annuelles de rendement fixées à 150 tonnes. Selon les données recueillies pour les mois de septembre et d'octobre, les installations évoluent à un rendement annuel qui pourrait atteindre les 160 tonnes produites.
Un investissement 48 M$ a été nécessaire pour redémarrer la production après l'explosion qui avait fait trois morts et causé des blessures à une trentaine de personnes en novembre 2012.