Motoneigiste disparu: des recherches dans le lac Magog

Les recherches dans le but de retrouver le motoneigiste sherbrookois Samuel Brisebois ont repris mardi matin, mais dans un tout autre secteur. Les corps policiers impliqués dans l'opération mise en branle pour retrouver l'homme disparu depuis le 12 mars ont concentré leur travail au lac Magog.
<p>Samuel Brisebois</p>
On a fait appel aux plongeurs de la Sûreté du Québec. Les recherches se concentrent dans une partie du lac non gelée, près de la rue Des Mélèzes, mentionne Martin Carrier, porte-parole du Service de Sherbrooke.  
Des informations reçues par les enquêteurs laissent croire que le motoneigiste aurait pu circuler dans ce secteur.
La Régie de police de Memphrémagog est aussi sur place, ajoute-t-il.
On a abandonné les recherches dans le secteur Cookshire-Eston, dit M. Carrier.
Rappelons que Samuel Brisebois a quitté son domicile de Sherbrooke le 12 mars vers 21 h pour une randonnée qui devait le mener dans le secteur de Lac-Mégantic.
«Ce n'est jamais arrivé qu'il parte si longtemps sans donner de nouvelle. C'est de plus en plus inquiétant. Personne ne l'a vu ou a entendu parler de lui depuis mercredi dernier», soutient le père de Samuel, Claude Brisebois.
Ce dernier indique qu'il pouvait arriver à son fils de découcher deux ou trois jours. «Un souper de fête était prévu samedi soir. Nous étions convaincus qu'il reviendrait pour ce moment. Depuis dimanche matin, notre inquiétude est plus grande. Ce n'est pas normal», indique M. Brisebois.
Le père de Samuel Brisebois mentionne que son fils était un habitué des randonnées de motoneige dans des conditions extrêmes. Le motoneigiste a quitté son domicile au moment où la tempête de neige qui a laissé une trentaine de centimètres de neige s'abattait sur la région.
«Ce n'est pas la première fois qu'il partait dans une tempête. Mon fils est téméraire, il n'a peur de rien. Il a mentionné à un voisin qu'il partait pour Lac-Mégantic pour un aller-retour. Samuel est très débrouillard et peut se dépanner en cas de problème mécanique. La seule explication que je vois, c'est qu'il a eu un accident. J'espère que tout se terminera bien», souhaite Claude Brisebois.
Le Service de police de Sherbrooke a demandé l'aide de la Sûreté du Québec pour retrouver le motoneigiste. Lundi, l'hélicoptère de la SQ a été utilisé pour les recherches. Le poste de commandement mobile de la SQ a été déployé en Estrie pour coordonner les recherches sur le terrain.
«Le motoneigiste est un adepte de la motoneige hors piste. Il se dirigeait vers Lac-Mégantic, mais il pourrait se trouver n'importe où. Nous n'avons aucun indice pour le moment», explique le porte-parole du Service de police de SherbrookeMartin Carrier.
Le motoneigiste de 23 ans a quitté le secteur des chemins Saint-Élie et Saint-Roch près du dépanneur Domon sur sa motoneige Yamaha Phazer 2009 noir et rouge.
«La distance parcourue peut être très grande. Pour le moment, les circonstances de cette disparition demeurent un mystère. Samuel Brisebois est en santé et ne présentait pas de tendance suicidaire. Un accident ou une chute sont les deux hypothèses les plus plausibles pour le moment», indique Martin Carrier du SPS.
La personne disparue portait un ensemble de motoneiges Yamaha bleu avec une section orange à l'avant ainsi qu'un casque de motoneige gris avec une visière.
Samuel Brisebois mesure environ 1,72 m (5'8'') et pèse 40 kg (150 livres).
«Nous n'avons effectivement pas d'indice sur sa direction pour le moment», mentionne le porte-parole du SPS
Toute information concernant cette disparition peut être communiquée à la division des enquêtes du SPS au 819-821-5544.