Motoneige: une saison de rêve qui s'allonge

Les motoneigistes de la région se pincent pour être certains de ne pas rêver en regardant le calendrier et l'important couvert de neige à l'extérieur; il y a longtemps qu'on n'a pas pu faire de la motoneige en Estrie à ce moment-ci de l'année.
<p>Mario Drouin</p>
« Nous avons connu une saison exceptionnelle! », lance Mario Drouin, vice-président de la Fédération des clubs motoneigistes du Québec (FCMQ) et administrateur pour l'Estrie. « Les sentiers de la région sont ouverts à 100 pour cent. »
« On n'avait pas vu ça depuis 2008. Cette année-là, j'avais fait de la motoneige le 1er avril. Cette année, on va probablement battre ça, tellement il y a de la neige. Les fonds de sentiers sont durs. En plus, on annonce encore de la neige pour les prochains jours. L'an dernier, on s'était rendus à la première semaine de mars et c'était tout. »
Cette saison hors de l'ordinaire a permis aux motoneigistes de la région de demeurer en Estrie pour pratiquer leur sport, au lieu de charger leurs véhicules dans une remorque jusqu'à une région où la neige est plus abondante.
« J'ai 8000 kilomètres de parcourus cette année. On avait 85 000 cartes de membres vendues au Québec, mais nous pensons atteindre les 100 000 cartes », mentionne M. Drouin. J'ai des chums qui se sont acheté des motoneiges et ils capotent de voir comment il y a de la neige. »
« On parle gros des changements climatiques, mais il faut dire que nous avons de la neige en Estrie. C'est juste que nous la perdons quand il y a du doux temps. »